12 janvier 2008

SORCELLERIE EN ARIQUE

Jamais peut être la question de la sorcellerie ne sait posée avec une telle acuité  dans l'opinion ces dernières années au Cameroun. Les accidents survenus dans nos axes routiers, les pratiques de sorcellerie dans les milieux ruraux et urbains, les procès sur les accusations de sorcellerie suscitent des inquiètudes multiples chez les citoyens comme chez les gouvernants, où elles étaient peu présente jusqu'à maintenant. Tout cela pose assurément des questions cruciales sur le plan éthique, mais bouleversent égelement des... [Lire la suite]
Posté par batotchou à 17:30 - Commentaires [15] - Permalien [#]
11 janvier 2008

L'arrogance européenne (1)

Beaucoup de choses ont été écrites sur le dernier sommet Europe-Afrique de Lisbonne. Il me semble pour ma part que s'il y a une leçon à retenir de ce grand raout, c'est que l'arrogance européenne se porte toujours aussi bien, et qu'elle est souvent accompagnée d'une sorte de schizophrénie qui, à certains égards, est fascinante. Ainsi de Nicolas Sarkozy. Même si on le sent pressé de renouer avec la Côte d'Ivoire de Laurent Gbagbo pour y défendre les intérêts de ses amis du CAC 40, il ne peut se départir d'une suffisance bien... [Lire la suite]
Posté par batotchou à 20:43 - Commentaires [8] - Permalien [#]
11 janvier 2008

Cecilia SARKOZY : une icône ?

Avant son élection, le président français affirmait que « Cécilia, c’est mon seul problème » ; dès que l’on plonge dans les premiers extraits de la biographie rédigée par Anna BITON, l’on n’est pas loin de dire que SARKO avait raison. Mais elle n’est pas un problème seulement pour le président, elle l’est aussi pour l’observateur lointain qui reste hostile à la frénésie médiatique autour de l’ex première dame. Pourquoi ? Partons de cette confidence faite par la concernée à BITON : « Richard ATTIAS, c’est la personne que... [Lire la suite]
Posté par batotchou à 20:17 - Commentaires [8] - Permalien [#]
10 janvier 2008

Après la libération des otages en Colombie, la libération des africains?

Ce soir, c’est quasi certain, les deux otages Clara Rojas et Consuelo Gonzalez, vont être libres, après plusieurs années passées aux mains de la guérilla des Farc dans la jungle colombienne. Ces otages, assurément, vont non seulement renaître à la liberté, mais aussi à la vie. C’est une retentissante victoire politique pour un homme en particulier Hugo CHAVEZ. Est-ce le début d’une diplomatie sud-sud pragmatique et efficace qui pourrait être la vraie alternance à la diplomatie occidentale « dépassée » et en manque... [Lire la suite]
Posté par batotchou à 21:31 - Commentaires [11] - Permalien [#]
09 janvier 2008

UNE LARME POUR SE RELANCER EN POLITIQUE : Hillary Clinton refait le coup

Je voudrais déchiffrer ce qui propulse les héros au sommet des sondages et des élections, lorsque leur formidable machine électorale semble grippée. Dans les pays occidentaux, les citoyens recherchent des hommes et femmes politiques complexes : hyper compétents, honnêtes, sincères, dont l’intelligence ignore les lois de la pesanteur et de la médiocrité ; bref ils ont besoin des « extraterrestres » de la politique pour gérer les affaires de la cité. Mais aussi, le peuple désire des gens qui, tout en étant... [Lire la suite]
Posté par batotchou à 20:41 - Commentaires [9] - Permalien [#]
08 janvier 2008

De la Coupe d’Afrique des Nations de football.

A quelques jours de la CAN, je voudrais esquisser une petite interrogation que je vais dérouler sous plusieurs angles, sans ordre. Est-ce nos stars planétaires nous appartiennent véritablement au point que nous puissions compter sur elles pour remporter des trophées, faire gagner de l’argent aux pays organisateurs et participants, bref en tirer un profit conséquent ? Etre footballeur camerounais, ivoirien et devenir un membre titulaire du club mystique et fermé des meilleurs joueurs du monde vous fait accéder à... [Lire la suite]
Posté par batotchou à 23:08 - Commentaires [11] - Permalien [#]
07 janvier 2008

Peut-on encore être un modèle démocratique en Afrique?

Le Kenya, depuis les élections « réussies » de 2002 était considéré comme l’exemple à suivre par les autres pays africains ; ici et là l’on demandait instamment aux africains de s’inspirer de ce qui marche dans des pays comme le kenya ; 5 ans plus tard, dès le 30 décembre 2007, le modèle d’hier a failli et vacillé, suscitant ainsi découragement, exaspération de « tous les amoureux »  du continent. Ce n’est pas la première fois que cela arrive, il n’est pas nouveau qu’un modèle créé dans un passé très récent sombre... [Lire la suite]
Posté par batotchou à 22:00 - Commentaires [8] - Permalien [#]
06 janvier 2008

la responsabilité des leaders politiques dans la gestion de l’après élections

la responsabilité des leaders politiques de l'opposition dans la gestion de l’après élections. Le cas du Cameroun et du Kenya  (11 Octobre 1992-30 décembre 2007) Ce qui s’est passé au Kenya depuis les récentes élections aurait pu se passer au Cameroun, à la suite des élections controversées de 1992. Voilà l’avis que je voudrais développer ici, non pour semer une polémique inutile, au moment où des centaines de familles enterrent leurs morts, mais pour mieux comprendre le rôle historique des leaders dans la gestion des... [Lire la suite]
Posté par batotchou à 23:22 - Commentaires [8] - Permalien [#]
05 janvier 2008

« Dakar » Une annulation qui coûte cher à l’Afrique ?

Suite à l’annulation de l’édition 2008 du « Dakar », je me dois, en tant qu’africain, de me demander ce que l’Afrique perd à la suite de cette douloureuse décision. A travers un article du 05 Janvier sur son site Web, « le monde » déroulait les pertes de la partie française, ce qui est de bonne guerre pour un journal de l’hexagone. Dans cet article, les auteurs affirment que le gros perdant de la course est l’association « ASO » qui en plus organise le Tour de France. Pour la seule année  2005, elle a eu un... [Lire la suite]
Posté par batotchou à 15:42 - Commentaires [5] - Permalien [#]
04 janvier 2008

Cameroun (et Afrique) : comment on lutte contre l’inflation

Un problème commun à nos pays vient de cette mémoire hyper sélective, qui ne retient que le négatif à propos de la gestion des affaires publiques, à juste titre ; car la faillite du politique justifie amplement celle de nos Etats. Mais lorsque l’Etat  a foutu le camp, et que les citoyens essaient de reprendre leurs destins en mains, l’observateur, l’analyste, le commentateur, devraient être plus près –et en faire des gros plans- des actes courageux pris ici et là pour alléger le fardeau quotidien des foules désemparées. ... [Lire la suite]
Posté par batotchou à 17:39 - Commentaires [27] - Permalien [#]