08 janvier 2008

De la Coupe d’Afrique des Nations de football.

A quelques jours de la CAN, je voudrais esquisser une petite interrogation que je vais dérouler sous plusieurs angles, sans ordre.

Est-ce nos stars planétaires nous appartiennent véritablement au point que nous puissions compter sur elles pour remporter des trophées, faire gagner de l’argent aux pays organisateurs et participants, bref en tirer un profit conséquent ?

Etre footballeur camerounais, ivoirien et devenir un membre titulaire du club mystique et fermé des meilleurs joueurs du monde vous fait accéder à l’universel. A ce niveau, tous les coups sont permis, et celui qui a le dernier mot, le vrai est celui qui détient le plus d’argent. Est-ce le dernier mot de ?

Du fait de leur talent qui se hisse au niveau des meilleurs au monde, il est normal que chaque club, chaque pays, chaque média veuille s’approprier ceux qui furent encore nos fils exclusifs.

Il serait curieux que nos intérêts se limitent seulement à un rayonnement international sans retombées socio économiques majeures.

On a l’impression que ce qui tient la CAF à cœur, c’est l’autonomie des pays africains. La réalité est autre. Les clubs européens qui emploient nos joueurs sont entrain d’émietter officiellement la souveraineté de nos Etats. Avant, les joueurs faisaient un mois de stage pour la CAN ou la Coupe du monde. C’était l’époque ou l’essentiel des meilleurs joueurs évoluaient sur le continent africain.

Depuis l’irruption du capitalisme financier dans le football, la FIFA a réussi le tour de passe de fixer à 2 semaines la période où les clubs doivent mettre les joueurs à la disposition de leurs pays avant des compétitions officielles. Ce que nous avons accepté sans vraiment avoir le pouvoir de résister ou de s’opposer.

Comme les pays européens ont les moyens, ils ont aussi la méthode ; c’est ainsi qu’ils s’entendent pour harmoniser leurs compétitions, avec une idée de base : préserver les intérêts de chaque pays. Chaque compétition a un impact certain sur les économies. Certes ils ont l’avantage du développement. Mais avec la mondialisation des médias, Internet, et la recherche effrénée des loisirs télé par les familles occidentales (d’où l’augmentation vertigineuse du nombre d’abonnés sur câble…), nous avons la possibilité historique de mettre ces avantages dans notre camp.

Par contre, la CAF semble issue d’une autre époque. Elle n’a pas les moyens de sa politique ; elle n’en n’a pas les stratégies. Elle s’obstine à organiser une compétition tous les 2 ans, avec des impacts financiers et économiques modestes ; en plus elle les programme au moment où les clubs sont entrain de récupérer l’argent investi, c’est-à-dire pendant le déroulement des championnats européens. Ce qui limite la portée médiatique.

La Caf a-t-elle élaboré un « business plan » rentable et ambitieux de la CAN avant de s’y accrocher ?

Bonne nouvelle, la CAF a commencé à se résoudre au pragmatisme en décidant d’organiser dès 2009 une CAN pour les amateurs. Bonne idée, mais  à condition qu’elle se tienne malgré notre « nationalisme béat » en période de trêve dans les pays européens. Cela donnera une audience internationale à la compétition, en permettant aux grandes télévisions d’Europe de programmer des matchs, même en différé. L’on pourra y gagner des droits de retransmission ; et les meilleurs joueurs auront une visibilité vraiment élargie. Autant de choses que la compétition majeure de football n’a pas vraiment poussé très loin.

Issa Hayatou et son staff peuvent-ils penser autrement la philosophie des compétitions de la CAF ? Veulent-ils hisser leurs stratégies au-delà des arcanes de la pensée unique et de l’immobilisme ?

Posté par batotchou à 23:08 - Commentaires [11] - Permalien [#]

Commentaires sur De la Coupe d’Afrique des Nations de football.

    La symbolique du jeu des acteurs

    Je vous en prie, la réaction de la Fifa ne devrait pas nous étonner, les dirigents seront plutôt étonnés de savoir que nous sommes étonnés. Ferdinand Oyono, dans son Vieux Nègre et la Médaille nous donnait la léçon suivante à travers cette paraphrase:Le commandant (colon, blanc) vient de m'inviter, s'adressant aini à sa femme, si jusqu'au soir, je ne reviens pas, viens me chercher, car avec ses geans-là, on ne sait jamais! Jean Ziegler, dans son Empire de la honte nous déploie les stratégies des acteurs du podium, lesquelles stratégies peuvent s'étendrent dans plusieurs domaines de la vie sociale.

    Posté par Peguy Ndonko, 11 janvier 2008 à 14:05 | | Répondre
  • coach bags

    Christmas gift for your children, sister, momy , husband or wife, it’s a happy time to choose new Coach bags, weather Coach bags or Chanel bags, even Vibram shoes, MBT Shoes, all the gift with your love. http://www.vibram-toe-shoes.com/ Yes, even just a littler Coach wallet, it bring your mom to laugh. http://www.coach-tote.com/

    Posté par coach bags, 15 octobre 2010 à 02:55 | | Répondre
  • songqiudong

    And he also feels http://www.vibram.us.com there is no relationship, because he

    Posté par Vibram, 13 janvier 2011 à 08:35 | | Répondre
  • north face denali jacket

    Qin 110316
    One day a thunderstorm blew up along the Tennessee River. It was one of those moncler down coat storms that make the day go dark and the humidity disappear. First it was still and quiet. There was electricity in the air and then the sharp crispness of Moncler shop online a summer day being blown wide open as the winds rushed in. We threw open all the doors and windows. We found the classical radio station from two cheap north face jackets towns away and turned up the bass and cranked up the speakers. We let the wind blow in and churn our summer day around. We let the music we were only vaguely familiar moncler down jacket with roar through the house. And we twirled. We twirled in the living room in the wind and in the music. We twirled and we imagined that we were poets North face jackets sale and dancers and scientists and spring brides.
    Welcome to our website http://www.moncleronlines.net

    Posté par north face denal, 16 mars 2011 à 10:44 | | Répondre
  • vibram kso trek

    Qin 110317
    We planned our weddings vibram five finger shoes with the help of Barbie dolls and the tiny purple wild flowers growing in our side yard. We became scientists and tested concoctions of milk, orange juice, and mouthwash. We ate handfuls of vibram fivefingers kso bittersweet chocolate chips and licked peanut butter off spoons. When we ran out of sweets to eat, we snitched sugary Flintstones vitamins out of the vibram kso trek medicine cabinet. We became masters of the Kraft macaroni and cheese lunch, and we dutifully called our mother at work three times a day to give her updates on our vibram five fingers sprint adventures. But don't call too often or speak too loudly or whine too much, we told ourselves, or else they'll get annoyed and she'll get fired and the vibram five fingers classic summers will end.
    http://www.onfingershoes.com/vibram-five-fingers-kso-trek-c-4.html

    Posté par vibram kso trek, 17 mars 2011 à 08:02 | | Répondre
  • cheap oakley

    If you are looking for something slightly different and not mainstream,cheap oakley sunglasses then this collection of special edition sunglasses from Oakley is exactly what you require.fake oakley sunglasses Taking proven models from the other collections, Oakley have shaped coloured and styled a truly phenomenal selection of eyewear that is sure to impress.oakley sunglasses cheap Instantly Oakley yet completely special!

    Posté par cheap oakley, 05 décembre 2011 à 09:07 | | Répondre
  • north face jackets

    Launched in 2002, alice + olivia by Stacey Bendet is a sophisticated brand with a playful sensibility north face outlet. Born from Stacey's personal quest to create a flattering pair of form-fitting pants north face jackets, and has since grown into a full women's ready to wear collection, including outerwear, dresses, and the perfect pants that started it all north face fleece.

    Posté par north face jacke, 05 décembre 2011 à 09:08 | | Répondre
  • north face denali

    Thanks for your great post north face denali jackets,i was looking the same but there was not any proper resource north face sale

    Posté par north face denal, 05 décembre 2011 à 09:08 | | Répondre
  • cheap adidas soccer shoes

    They can elevate men from obscurity to national prominence within a week. Soccer Cleats can reward some politicians with national exposure and ignore others. http://www.soccershoesclearance.com/ lzle

    Posté par adidas f50 adize, 26 décembre 2011 à 04:22 | | Répondre
  • supra shoes prix

    Après avoir fait face une course très difficile et à surmonter tous les obstacles dans supra shoes prix la course, Lewis Hamilton a accompli une autre victoire au Grand Prix de Monaco.

    Posté par supra shoes prix, 13 mars 2012 à 01:58 | | Répondre
  • cheap soccer cleats

    This section requires a precise statement of the underlying question which adizero f50 prime has set out to answer. In this same section there should be an explanation of the significance -- social, economic, medical, psychological, educational. Why adidas f50 leather was worth conducting. http://www.soccers-blog.org/ PZZ

    Posté par adidas f50, 16 mars 2012 à 08:15 | | Répondre
Nouveau commentaire